Skip to content

Bradbury : bilan semaine six. Raté.

Wesh wesh les amis, hum, Bonjour à tous !

Ouais bon un peu d’exagération dans ce titre mais si quand même. J’ai pas publié au grand public une version définitive cette semaine. Je prends en compte que le Bradbury est avant tout individuel, et donc qu’une version était dispo : donc c’est pas totalement raté. J’ai préféré prendre quelques heures pour terminer…

Tu devais pas mieux réussir maintenant que tu as plus d’obligation ?

On va dire que c’est le côté comique de la vie. Oui, je suis diplômé. Oui, je suis maintenant « libre ». Libre de : donner des cours et monter mon entreprise. Et en fait ça ça prend énormément de temps. Je mettais de côté ces deux activités auparavant. Elles sont devenues toujours plus pressantes.

Bon, le temps, on le sait bien, n’est jamais le seul problème, il s’adapte avec notre sommeil. Non, j’ai eu une panne d’inspiration. En fait, pas vraiment une panne d’inspiration, une non-envie de la susciter surtout. Je ne sais pas d’où ça venait, mais je n’avais pas l’envie de chercher. Du coup j’ai attendu. Et quelque chose m’est venu… On était jeudi. J’avais pas mal d’obligations à tenir le weekend donc je savais que le dimanche soir… Je n’aurai pas terminé.

La difficulté de l’humour.

Bon, je peux pas être catégorique sur le retour, car j’en ai eu très peu, mais c’est plutôt mitigé, et à raison, car l’humour absurde que j’ai mis en place est trop complexe à appréhender, et peut-être pas assez progressif pour une nouvelle. C’était ma première nouvelle dans le genre comique, je pense l’améliorer en revenant dessus comme tous les autres textes. Mais je pense que dans tous les cas j’aurai une difficulté d’audience, car il faut que l’humour absurde te parle. Si tu n’aimes pas Les Nuls, passe ton chemin. Je n’aime pas particulièrement être clivant, mais c’est parfois inévitable. Non ?

Les deux derniers textes (car je n’avais pas mis le dernier) :

Séraphine [Bradbury S5]

Fricain, il Paladino do Brasil [Bradbury S6]

À retenir de cette semaine

Je n’en ai pas parlé mais je suis d’abord parti sur une première nouvelle qui ne convenait pas du tout au format. J’ai donc perdu du temps inutilement sur une mauvaise idée. Je retiens donc de cette semaine :

  • Ne pas perdre son temps sur une mauvaise idée, et donc, bien penser son texte en amont : se demander s’il conviendrait, et s’il fonctionnerait. (cible en terme de lecteur, attente personnelle par rapport au texte)
  • Attendre l’idée plutôt que de se lancer dans une mauvaise.
  • Idéalement, prévoir un moment créatif, qui sera ou non un effort, mais qui sera forcément efficace. (des techniques de brainstorming solo existent…)

Voilà, je te remercie de m’avoir lu, j’essaie vraiment de poster un article sur les logiciels ce jeudi. Pour cette semaine, je sèche toujours pour le moment, si je n’ai rien avant demain soir, je ferai un brainstorming solo…

N’hésite pas à me demander si tu as des questions particulières, et à me donner ton avis sur mes textes et articles.

 

Publié dans Bradbury Challenge 2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Par Lucas Dalva